Portrait craché !

Par Fabian Le Castel

Sacré Laurent ! Quelle finauderie de me demander à moi de brosser son portrait. Il sait très bien que je ne peux en aucun cas le décrire négativement tant je lui suis redevable de la genèse de ma carrière. En effet, c'est le premier à avoir cru en mes capacités, à m'avoir poussé à les exploiter (non sans insister) et à m'avoir offert mes premières minutes de planches ! Mais je ne suis pas là pour parler de son œil de lynx pour dénicher le talent ou le génie (Non je ne suis pas présomptueux, c'est une imitation de Alain Delon ou de Georges-Louis Bouchez, pour les lecteurs belges) !

Qui serait mieux placé pour faire travailler, jouer ou découvrir des artistes qu'un autre artiste ? Laurent en est un, un auteur, un comédien, probablement contrarié et qui n'a jamais vraiment exploité ses passions artistiques tandis qu'il poussait et aidait les autres à le faire ( votre serviteur mais aussi sa propre fille, Fantine, actrice de plus en plus renommée!)

Quand je l'ai rencontré , j'ai connu un petit Mouscronnois aux yeux si grands et écarquillés qu'il ressemblait à un enfant découvrant DisneyLand pour la première fois ! Un vrai hurlu éberlué ! Et c'est, je pense, ses yeux d'enfants idéalistes, qui le caractérisent le mieux et font de lui le bonhomme attachant qu'il est ! Ensuite, nous avons appris à nous connaître mieux, de spectacles de « fous rires garantis » (son association qui programme des spectacles d'humour) en soirées amicales et bibitives. Il sait faire la fête et boire un bon coup, c'est d'ailleurs plus facile pour lui de boire une bonne Leffe qu'un verre d'Evian, car l'eau rend ardu hein !

Mais notre lieu de rencontre le plus habituel reste le centre culturel de Mouscron, dans la Salle Raymond Devos ! Tout un symbole, évidemment ! C'est bel et bien dans les traces de ce grand monsieur que Laurent à toujours rêvé marcher et cela se ressent dans son écriture ! Le truculent Raymond aurait probablement pu jouer ces quelques pamphlets Harduesque sans renier sa propre plume !

La bille ne fait pas le stylo , certes mais c'est bien le stylo de Laurent Harduin qui habille cet ouvrage d'amusement, de joie, de sourires, de rires, d'absurde et de poésie !

Fabian Le Castel